Janvier 2014 - IFSI de Colmar (68)

Situation

Vous êtes infirmier en service de gastro-entérologie. Vous vous occupez de Mme C. âgée de 55 ans hospitalisée à la suite d'une occlusion intestinale.

Dans les antécédents de Mme C., on note un adénocarcinome de l'ovaire découvert il y a 6 ans. Elle a subi une hystérectomie avec les annexes, bénéficié de cures de chimiothérapie. Elle ne présente aucun autre antécédent.

Mme C. est mariée, mère d'un garçon de 30 ans. Elle se réjouit de l'arrivée d'une nouvelle naissance, alors qu'elle est déjà grand-mère d'une petite fille âgée de 5 ans.

Mme C., est une femme énergique, se présentant elle-même comme ayant une forte personnalité, lucide sur sa situation palliative. Elle se demande si elle "pourra tenir le coup" jusqu'à la naissance prévue dans 3 mois. Son fils et sa belle-fille sont très attentionnés, lui rendent visite tous les deux jours. Mme C. se désole de "leur causer beaucoup de tracas".

Elle est très angoissée face à l'évolution de sa maladie. Elle présente des accès de colère "Je me demande pourquoi cela m'arrive à moi . Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter tout ça ?" et des périodes d'abattement "Pourquoi se battre si cela ne sert à rien ? Si au moins j'étais sûre de voir encore le deuxième enfant de mon fils et ma belle-fille". Son mari qui travaille comme jardinier à la ville est désemparé face aux changements d'humeur de son épouse.

Mme C. est institutrice. Elle est en congé maladie de longue durée. Elle s'inquiète de la diminution de ses ressources financières, qui ne lui permettent plus de se rendre chez l'esthéticienne régulièrement et de s'octroyer quelques escapades avec son mari.

Les investigations radiologiques effectuées lors de son hospitalisation ont permis de poser le diagnostic de carcinomatose péritonéale.

Le traitement prescrit est le suivant:

  • A jeun strict
  • Sonde naso-gastrique en aspiration douce
  • Sérum glucosé 5% 2000ml/24h 2g NaCl et 2G KCl / litre
  • Morphine en pousse seringue électrique 20mg/24h

Elle dit être très fatiguée et avoir mal dormi. La toilette intime et les jambes sont faites au lit. Elle accepte de faire la toilette du visage et les soins de bouche au lavabo mais se demande si elle pourra encore fournir tant d'efforts pour se lever.

La sonde gastrique l'empêche de s'exprimer avec facilité. Sa bouche est sèche. Les douleurs abdominales ont régressé, mais n'ont pas totalement disparues. Elle évalue sa douleur à 4/10.

Elle pleure en se regardant dans le miroire "Je fais peur. J'ai honte de me présenter à ma famille dans cet état."

Après 8 jours d'hospitalisation, son état ne s'améliore pas. Le médecin propose un transfert dans une unité de soins palliatifs. Mme C et son mari donnent leur accord. Le fils réagit vivement à cette décision en disant que sa mère n'est pas mourante et qu'elle ne se laissera pas dépérir.

 

Questions

Question n°1 (4 pts)

La prise en charge palliative s'oriente autour de 4 axes. Justifiez les.

Question n°2 (12 pts)

Dans cacun des 4 domaines de la souffrance totale, repérez 2 signes à l'origine de la souffrance de cette patiente et citez les actions infirmières du rôle propre et du rôle en collaboration en lien avec les signes en vous aidant du tableau ci-dessous.

Domaines                Signes               Actions infirmières

Question n°3 (2 pts)

Citez les raisons de la réaction du fils de Mme C lors de l'annonce du transfert en soins palliatifs

Question n°4 (2 pts)

Sur quels éléments vous semble-t-il important d'insister auprès du fils de Mme C concernant le projet de transfert de sa mère à l'unité de soins palliatifs ?

 

 


Source: IFSI de Colmar

Commentaires (2)

Myriam
  • 1. Myriam | 29/03/2016

Bonjour,
Super d'avoir mis une annale mais es ce qu'il y aurait une proposition de correction pour cette annales s'il vous plait? Si oui, est-il possible de me l'envoyer?

merci d'avance

En vous souhaitant une agréable journée

Diacar
  • 2. Diacar | 14/04/2016

s'il vous auriez vous la correction de ce sujet. je vous remercie.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau