Mars 2014 - IFSI de Maubeuge (59)

Enoncé

Cas clinique

Mme C. 90 ans est entrée dans le service de soins de suite et de réadaptation (SSR) où vous travaillez ce jour de 7h à 13h.

Mme C. a été transférée, il y a 3 semaines, du service de médecine gériatrique où elle était hospitalisée pour accident vasculaire cérébral ischémique (AVC) ayant entrainé une hémiplégie gauche.

Les antécédents médicaux recueillis sont les suivants

  • Un diabète non insulino-dépendant depuis 15 ans devenu depuis son accident vasculaire cérébral un diabète insulino-dépendant
  • Insuffisance cardiaque caractérisée par une dyspnée à l’effort
  • Une dégénérescence maculaire liée à l’âge qui se manifeste par une diminution de l’acuité visuelle bilatérale, elle porte des lunettes mais celles-ci ne rétablissent pas complètement sa vue

Avant son AVC, Mme C vivait chez sa fille. Elle était très coquette et allait régulièrement chez le coiffeur, elle était autonome et participait aux soins d’hygiène, s’intéressait à la lecture et s’occupait des fleurs dans son jardin.

 

A son arrivée en SSR

  • Elle est droitière et mange bien toute seule avec bon appétit
  • Elle parle bien, répond aux questions lorsqu’on la stimule mais présente un déficit auditif ancien
  • Elle est incontinente urinaire et fécale et porte des changes de jour comme de nuit
  • Elle a un régime diabétique à 1800 calories mixé
  • Les boissons sont interdites car elle a tendance à faire des fausses routes, il est prescrit pour elle de l’eau gélifiée

 

A ce jour 
Son déficit gauche persiste. Elle est levée au fauteuil comme chaque matin après sa toilette à laquelle elle refuse de participer depuis quelques jours. Elle dit aux soignants : « je ne peux pas, cela ne sert à rien, laissez moi mourir ! »
Elle se détourne quand on lui parle, fermant les yeux, et ne termine aucun repas.
Sa famille s’inquiète, sa fille vient tous les jours, et Mme C ne semble lui porter aucun intérêt. Le médecin prescrit ce jour une réhydratation par perfusion sous cutanée dans la cuisse droite, avec surveillance de la glycémie capillaire avant les repas.


Devenir
La fille de Mme C s’inquiète de l’avenir de sa mère. Elle interroge le médecin qui propose plusieurs solutions : soit un transfert en long séjour, soit une hospitalisation à domicile.

 

Questions

Question 1 (10 pts) 20 éléments de réponse attendus x 0.5 pt

Analyser le cas clinique de Mme C ci-dessus et identifier les manifestations observables de son état de dépendance

 

Question 2 (15 pts) 30 éléments de réponse attendus x 0.5 pt

Au regard des besoins spécifiques liés à l'état de dépendance de Mme C, quels sont les soins que vous allez mettre en oeuvre pour répondre à ses besoins. Vous proposerez des soins pertinents et adaptés à cette personne. Vous expliquerez le choix de ces soins et l'objectif recherché auprès de cette personne.

 

Question 3 (5 pts)

Vous expliquerez comment Mme C et sa famille vivent cette situation et comment vous envisagez votre rôle auprès d'eux

 


Source: IFSI de Maubeuge

Commentaires (1)

chaud
  • 1. chaud | 09/01/2016
existe t-il des corriger pour les anales que vous proposez?

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau