Janvier 2015 - IFSI dépendants de l'Université Paris Descartes

Enoncé

Question 1 (5 pts)

Mlle Anaïs présente une maladie de Crohn diagnostiquée il y a 1 an. Elle est traitée par Solupred® (anti-inflammatoire stéroïdien) 50mg/24h et Imurel® (immunosuppresseur) 1.25g par 24h. Elle va voir son médecin traitant ce jour car elle se plaint d'oedèmes des membres inférieurs.

Le médecin prescrit un bilan sanguin pour Mlle Anaïs:

  • Ionogramme sanguin (sodium potassium calcium)
  • Une glycémie à jeun

Vous réalisez la prise de sang de Mlle Anaïs à son domicile. Elle vous demande quel est l'intérêt de ces surveillances. Vous en profitez pour revoir avec elle, les conseils diététiques en lien avec la maladie de Crohn.

a). Définissez la maladie de Crohn (2 pts)

b). Argumentez votre réponse auprès d'Anaïs concernant l'intérêt de la prescription du bilan sanguin (1.5 pt)

c). Citez les conseils diététiques à suivre lors des poussées que vous donnerez à Mlle Anaïs. Argumentez vos conseils (1.5 pt)

 

Question 2 (1.25 pt)

Distinguez 3 signes généraux et 2 signes spécifiques de la tuberculose pulmonaire

 

Question 3 (1 pt)

Expliquez pourquoi il est important de vérifier la vaccination anti tétanique chez un patient atteint d'érysipèle

 

Question 4 (1.5 pt)

Différenciez les caractéristiques de l'immunité acquise par la vaccination de celles induites par la sérothérapie

 

Question 5 (1.75 pt)

Répondez vrai ou faux aux affirmations suivantes:

  • La rougeole se transmet par voie manu portée
  • La grippe a un début brutal
  • La polyarthrite rhumatoïde atteint les articulations de manière dissymétriques
  • Un des signes de gravité chez les patients atteints de pleurésie est une détresse respiratoire
  • L'infirmier(e) peut toujours réaliser la vaccination anti grippale
  • La lésion cutanée évocatrice de l'érysipèle est d'aspect rouge brillant et mal délimitée
  • La première ligne de défense immunitaire est la barrière cutanéomuqueuse

 

Question 6 (2.5 pts)

Citez 5 signes cliniques du choc septique (sepsis grave) et face à chacun d'eux énoncez votre surveillance infirmière

 

Question 7 (1.5 pt)

Une patiente âgée de 21 ans arrive aux urgences. Elle présente de la fièvre, des frissons, des douleurs lombaires, des brûlures mictionnelles, une TA systolique à 85 mmHg et des marbrures. Une pyélonéphrite est suspectée.

Indiquez dans quel ordre vous réaliserez les prescriptions médicales suivantes (de 1 à 6):

  • Hémoculture, ECBU, bilan biologique (iono, CRP, NFS, TP, TCA, Lactates)
  • Débuter antibiothérapie (Ceftriaxone® 1g)
  • Remplissage vasculaire (500ml NaCl 0.9% sur 15 mn)
  • Pose de voie veineuse de bon calibre
  • Perfalgan® 1g
  • Descendre le bon de radio pour échographie rénale en urgence

 

Question 8 (1 pt)

Citez 4 signes cliniques spécifiques du syndrome méningé

 

Question 9 (2 pts)

Enoncez 4 éléments de votre surveillance infirmière suite à une ponction lombaire

 

Question 10 (1 pt)

Expliquez brièvement les mécanismes physiopathologiques qui entraînent l'apparition de maladies opportunistes en stade SIDA

 

Question 11 (1.5 pt)

a). Expliquez, au minimum, deux modes de transmission du virus Ebola

b). Citez la première mesure à prendre en cas de suspicion d'infection au virus Ebola

Correction

Question 1 (5 pts)

a). Affection ou maladie inflammatoire chronique, de cause connue, évoluant par poussées, qui peut atteindre tous les segments du tube digestif, mais le plus souvent l'iléon, le côlon et l'anus (deux/trois attendus). (0.5 pt/item)

b). Pour le bilan sanguin:

Evaluer les effets secondaires liés à la corticothérapie (0.5)

  • Na: évaluer le taux de sodium car rétention hydro sodée (0.25) possible liée à la corticothérapie
  • K: évaluer le taux de potassium car hypokaliémie (0.25) possible pour les mêmes raisons
  • Ca: évaluer le risque d'ostéoporose (0.25) (idem)
  • Glycémie: dépister une hyper glycémie (0.25) et/ou un diabète cortico induit (bonus 0.25)

c). Lors des poussées

  • Alimentation pauvre en résidu ou en fibres (éviter légumes et fruits crus ou cuits en céréales) (0.25), afin d'éviter l'irritation intestinale (0.25)
  • Hydratation importante, afin d'éviter tout risque de déshydratation (0.25), occasionnée par vomissements et diarrhées et compenser les pertes (0.25)
  • Apport vitaminique (A, C, D, E, K, acide folique, B 12), sels minéraux et fer (0.25), pour éviter les carences (0.25)

 

Question 2 (1.25 pt)

0.25 pt par réponse just et bien classée

Si plus de réponses données que celles demandées: ne compter que les premières

Généraux: amaigrissement, asthénie, anorexie, fièvre modérée, sueurs nocturnes

Spécifiques: toux, dyspnée, hémoptysie, douleurs thoraciques

 

Question 3 (1 pt)

L'érysipèle est une porte d'entrée possible du tétanos

 

Question 4 (1.5 pt)

Vaccination: immunité active, différée, durable (0.75 pt ou 0)

Sérothérapie: immunité passive, immédiate, de courte durée (0.75 pt ou 0)

 

Question 5 (1.75 pt)

La rougeole se transmet par voie manu portée => FAUX

La grippe a un début brutal => VRAI

La polyarthrite rhumatoïde atteint les articulations de manière dissymétriques => FAUX

Un des signes de gravité chez les patients atteints de pleurésie est une détresse respiratoire => VRAI

L'infirmier(e) peut toujours réaliser la vaccination anti grippale => FAUX

La lésion cutanée évocatrice de l'érysipèle est d'aspect rouge brillant et mal délimitée => FAUX

La première ligne de défense immunitaire est la barrière cutanéomuqueuse => VRAI

   

 

Question 6 (2.5 pts)

0.25 par signe clinique juste et 0.25 pour la surveillance adaptée

Tachycardie => fréquence et rythme cardiaque

Dyspnée => fréquence respiratoire

Cyanose/marbrure => état cutané et SaO2

Chute de la pression artérielle => TA en continu

Oligurie ou anurie => surveillance horaire de la diurèse

Sensation de malaise => glycémie, pâleur, sueur, conscience

 

Question 7 (1.5 pt)

0.25 par réponse juste. Si antibiothérapie débutée avant les hémocultures: 0 à la question

Hémoculture, ECBU, bilan biologique (iono, CRP, NFS, TP, TCA, Lactates) => 3 ou 2

Débuter antibiothérapie (Ceftriaxone® 1g) => 4

Remplissage vasculaire (500ml NaCl 0.9% sur 15 mn) => 2 ou 3

Pose de voie veineuse de bon calibre => 1

Perfalgan® 1g => 5

Descendre le bon de radio pour échographie rénale en urgence => 6

 

Question 8 (1 pt)

0.25 par réponse juste

Vomissements en jet

Raideur de la nuque (ou signe de Kernig ou signe de Brudzinski)

Photophobie

Phonophobie

Hyperesthésie cutanée

Céphalées violentes diffuses ou en casque

 

Question 9 (2 pts)

0.25 par surveillance, 0.25 par argumentation

Le patient reste allongé 8 à 24 heures => Eviter les céphalées liées à l'hypo pression / fuite du LCR

Le point de ponction (écoulements) => Dépister risque infectieux, saignements, brèche

Conscience => Dépister engagement cérébral, complications neurologiques

Apparition de céphalées => Liées à la fuite de LCR

Paramètres vitaux => t° (dépister infection), TA/pulsations (hypotension réactionnelle, douleur hypo pression)

Reprise de la diurèse => Atteinte de la queue de cheval (terminaisons nerveuses autour de la ponction) à la ponction

Absence de paresthésies aux membres inférieurs => Dépister atteinte de la queue de cheval (terminaisons nerveuses autour de la ponction) à la ponction

 

Question 10 (1 pt)

Augmentation de la charge virale (0.25) qui entraine une diminution du taux de CD4 (0.5) et la baisse des défenses immunitaires (0.25) favorisent l'apparition de maladies opportunistes

 

Question 11 (1.5 pt)

a). 0.5 par réponse juste

Contact sur peaux lésées ou muqueuses (0.5) avec liquide biologique d'un sujet infecté (0.5) (sang, selles, vomissements, urines, salive, sueur, sperme)

Objet souillé (aiguille) (0.5) ou animal infecté (0.5)

b). Isolement du patient (0.25)

   

Source: Université Paris Descartes

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau