5/ La psychiatrie périnatale

I. Grossesse

Crise développementale maturative
  • Changements identitaires
  • Ajustement des investissements affectifs
  • Préparation à un nouveau statut familial et social
Augmentation progressive physiologique
  • ACTH
  • Cortisol
  • Variation nycthémérale conservée
Expressions comportementales du stress gravidique
  • Pleurs
  • Labilité émotionnelle
  • Hyperesthésie affective
  • Irritabilité et susceptibilité
  • Sentiment de morosité
  • Craintes anxieuses

 

II. Dépressions prénatales

5 à 10% des femmes enceintes

Facteurs de risque
  • Psychiatriques: ATCD de dépression, ATCD dépression post-partum, comorbidités addictives
  • Obstétricaux: fausses couches, PMA, grossesses à risque
  • Sociaux: difficultés conjugale ou sociale
Particularités sémiologiques
  • Anxiété: symptôme prédominant
  • Culpabilité fréquente
  • Insomnie (valeur prédictive positive)
  • Asthénie
  • Vomissements incoercibles
  • Pleurs et tristesse
  • Rareté des idées suicidaires
Critères diagnostiques
  • Rupture avec le fonctionnement antérieur
  • Evolution depuis plus de 15 jours
  • Existence d'un retentissement fonctionnel
Points forts de la prise en charge
  • Objectifs: repérer, traiter la dépression, préserver ou instaurer la relation mère-enfant
  • Partenariat multidisciplinaire
  • Chimiothérapie: antidépresseurs type IRS
  • Si critère de gravité (sévérité symptomatique ou pronostic vital): hospitalisation en urgence

CRAT: centre de référence sur les agents tératogènes

 

III. Dépressions postnatales

10 à 15% des femmes

Babyblues (≠ dépression)
  • Dure maximum 7 jours
  • Donc au-delà de J15 post-partum, toute tristesse, anxiété, irritabilité vécue douloureusement par la patient est anormale
Facteur de risque
  • ATCD psychiatrique
  • Syndrome dysphorique prémenstruel
  • Complication obstétricale du partum
  • Difficultés lors de l'accouchement
  • Facteurs de stress socio-démographiques
  • Age: adolescente ou > 40 ans
Dépressions précoces
  • Survenue: 1er mois du postpartum
  • Diagnostic généralement aisé: humeur dépressive, ralentissement psychomoteur, asthénie et insomnie
  • Idée suicidaire
  • Intensité sévère avec handicap fonctionnel vrai
Dépressions retardées
  • Apparition lors du 2e mois
  • Dépression d'intensité modérée
  • Atypicité du tableau clinique
  • Evolution trainante
  • Handicap fonctionnel léger à modéré
Sémiologie
  • Asthénie prédominante
  • Culpabilité
  • Irritabilité et impatience
  • Anxiété
  • Dysphorie modérée
  • Rareté des idées suicidaires
  • Autres symptômes classiques de la dépression
Critères diagnostiques
  • Rupture avec le fonctionnement antérieur
  • Evolution depuis plus de 15 jours
  • Existence d'un retentissement fonctionnel
Prise en charge
  • Evolution: 3-6 mois dans 50% des cas, 1 an et plus dans 50% des cas
  • Objectifs: traiter la dépression, préserver ou instaurer la relation mère-enfant
  • Prise en charge multidisciplinaire: psychothérapie en partenariat
  • Chimiothérapie: antidépresseurs type IRS
  • Si critère de gravité: hospitalisation en urgence

 

IV. Addictions

Conséquences à plusieurs niveaux
  • Maternel
  • Obstétrical
  • Développemental
  • Relationnel
  • Social
  • Juridique
Du plus au moins fréquent
  • Tabac > Alcool > Cannabis > Opiacés > Cocaïne
Alcool et grossesse
  • Augmentation des avortements spontanés, mortinatalité plus élevée
  • Accouchements prématurés
  • Retard de croissance du foetus
  • Troubles psychiques ou du comportement
  • Malformations diverses (cardiaque, auditive, oculaire)
  • Syndrome d'alcoolisation foetale (SFA): 1 à 4/1000 naissances, retard de croissance pré ou postnatal, dysmorphies cranio-faciales, anomalies du système nerveux central, diminution du poids de naissance. A long terme = déficit des apprentissages, anomalie du langage et de la motricité, troubles psychiatriques
Tabac
  • Valoriser les efforts faits par les patientes et les aider
  • Orientation vers les consultations de tabacologie
  • Substituts nicotiniques
Cannabis et accouchement
  • Tout dépend du moment de l'exposition
  • Effet du cannabis sur le muscle lisse
  • Plus de travail dystocique, plus de travail précipité, plus de liquides méconiaux
Allaitement maternel
  • Tabac, alcool et cannabis: présents dans le lait maternel

 

V. Etats délirants

Psychose puerpérale
  • Rare
  • Le plus souvent pas d'ATCD psychiatrique
  • Début des symptômes entre J5 et J15: manifestations thymiques, syndrome délirant polymorphe et syndrome confusionnel
  • Urgence +++, risque d'infanticide

 

VI. Motivation aux changements 

Grossesse
  • Période à "haute vulnérabilité psychique" mais plutôt facteur de protection face aux addictions
  • Période d’ouverture propice au désir de changements
Moment privilégié dont il faut savoir profiter
  • Dépistage: sans repérage pas de prise en charge possible
  • Évaluation spécialisée
  • Engagement dans un processus de soins de la quasi-totalité des patientes

 

→ Télécharger la fiche