1/ Présentation des concepts: santé publique & santé communautaire

Santé collective

2 approches de la santé

  • Approche microscopique ou individuelle: la santé est envisagée à l'échelle de la personne
  • Approche macroscopique ou collective: la santé est envisagée à l'échelle d'une population (on obtient ainsi des indicateurs de type épidémiologique)

 

Histoire de la santé publique

Antiquité: Hippocrate met en évidence les rapports entre les maladies et l'environnement. Il y a donc plus de 2000 ans que la santé publique est née.

Grèce Antique et Empire Romain: développement d'une médecine qualifiée de sociale + création dans les cité des infirmeries et des hospices caritatifs

France:

  • Premiers hopitaux appelés hôtels Dieu fondés au Ve s. (lieux d'accueil destiné aux vieillards et aux infirmes)
  • Fin du XVe s: distinction entre hopitaux et hospices
  • Fin XVIIIe s: nationalisation et laïcisation des hopitaux
L'avènement de la santé publique en France est lié à deux évènements:
  • développement de l'hygiène
  • premières enquêtes épidémiologiques

La protection sociale est née après la création des premières mutuelles à la fin du XIXe s.

1945: avènement de la Sécurité Sociale

Loi du 15 Mars 1902: loi de prévention + agencement d'une territorialisation de la politique de santé publique

La DDASS (direction départementale sanitaires et sociales) et la DRASS (direction régionale des affaires sanitaires et sociales) se constitue progressivement entre 1964 et 1977.

L'étude de la santé d'une population suppose:

  • la prise en compte des états de santé des membres de cette population
  • L'analyse des facteurs qui influencent l'état de santé des individus appelés les déterminants de la santé

 

Les déterminants de la santé

Ils sont les caractéristiques individuelles ou collectives susceptibles d'influencer directement ou indirectement sur l'état de santé

Classification de Lalonde (1974):

  • Biologie
  • Habitudes de vie
  • Environnement
  • Organisation des soins et du système de santé

 

Définition de la santé publique

OMS, 1952: "Science et art de prévenir les maladies, prolonger la vie et promouvoir la santé et la vitalité physique par les efforts organisés par la communauté en faveur d'un environnement sain, le contrôle d'infections, le diagnostic précoce, le traitement préventif de la maladie et le développement de l'organisation sociale qui assurera à chaque individu de la communauté un niveau de vie adéquat pour le maintien de sa santé."

 

La démarche de santé publique

Elle s'appuie sur l'épidémiologie.

Epidémiologie: discipline scientifique qui étudie:

  • La distribution des maladies et des états de santé dans des populations humaines définies
  • Les facteurs qui influencent cette distribution par l'intermédiaire des indicateurs de santé

 

Les indicateurs de santé

Mesures quantitatives permettant de suivre l'évolution d'un phénomène

Les principaux indicateurs sont:

  • les indicateurs de mortalité
  • l'espérance de vie à la naissance
  • le taux de natalité
  • l'indice synthétique de fécondité
  • les indicateurs de morbidité

C'est la variété des indicateurs et leur confrontation qui permet d'avoir la vision la plus complète et la plus pertinente de l'état de santé d'un individu ou d'une population.

 

La prévention: ses différents niveaux

Selon l'OMS, la prévention regroupe l'ensemble des actions tendant à éviter l'apparition, le développement ou la complication d'une maladie ou la survenue d'un accident.

Prévention primaire: a pour but d'éviter l'apparition de la maladie en agissant sur les causes (ex: vaccination)

Prévention secondaire: vise à détecter la maladie ou la lésion qui la précède à un stade où l'on peut intervenir utilement; elle vise à dépister les maladies et à éviter l'apparition des symptômes cliniques ou biologiques (ex: dépistage du cancer du sein)

Prévention tertiaire: a pour objectif de diminuer les récidives, les incapacités et de favoriser la réinsertion sociale. Elle a pour vocation de limiter les complications et séquelles d'une maladie (ex: prévention des récidices d'infarctus du myocarde)

Certains auteurs considèrent une prévention quaternaire: désigne les soins palliatifs, la prise en compte et le traitement de la douleur et de la souffrance pour les malades en fin de vie

 

→ Télécharger la fiche