16/ Tumeurs solides de l'enfant

I. Tumeurs cérébrales

Epidémiologie

  • 1e cause de tumeur solide chez l'enfant
  • 2e cause de cancer après les leucémies
  • pic de survenue entre 0 et 4 ans
  • environ 400 cas/an en France
  • survie globale: 50%

Terrain prédisposant: neurofibromatose

Retard diagnostique fréquent

Circonstances de découverte

  • variable
  • dépend de l'âge
  • signes d'hypertension intra-cranienne
  • convulsion
  • signes de localisation

Principes thérapeutiques

  • chirurgie d'exérèse
  • traitements adjuvants: chimiothérapie conventionnelle / haute dose, radiothérapie

Séquelles

  • liée à la localisation: prise en charge du handicap moteur
  • liées à la radiothérapie: troubles cognitifs, troubles endocriniens

Tumeurs inopérables: chimiothérapie / radiothérapie

Parfois, traitement palliatif d'emblée

 

II. Tumeurs abdominales

Circonstances de diagnostic

  • Découverte le plus souvent fortuite d'une masse
  • Signes d'appel: urinaires, digestifs, endocriniens, neurologiques, généraux
  • Signes compressifs
  • Echographie faite pour une autre cause

 

III. Néphroblastome

Tumeur rénale la plus fréquente

5-6% des cancers de l'enfant

Age moyen au diagnostic: 3-4 ans

Découverte: fortuite, masse, HTA, rupture, amaigrissement, douleurs

Traitement

  • chimiothérapie néoadjuvante
  • chirurgie
  • chimiothérapie post opératoire
  • +/- radiothérapie

Survie à 3 ans: 90%

 

IV. Neuroblastomes

Tumeur solide la plus fréquente < 5 ans

Tumeur maligne issue du système nerveux neuro-végétatif

Différents sous-types: hétérogénéité

  • régression spontanée chez les nourrissons même s'il existe des métastases
  • tumeurs très agressives, métastatiques > 1 an

Traitement repose sur: stade, âge, biologie, opérabilité

Symptômes

  • asthénie, douleurs osseuses / masse des parties molles
  • palpation de la tumeur primitive
  • tuméfactions osseuses métastatiques
  • lésions sous-cutanées ou métastases hépatiques
  • symptômes neurologiques
Principes thérapeutiques
  • traitement dépendant du risque de neuroblastome: abstention thérapeutique, chirurgie seule, chimiothérapie néoadjuvante, chimiothérapie intensive, radiothérapie, autogreffe moelle osseuse, traitement différenciant...
  • pronostic variable: stade I: 95%, stade IV: 20%

 

V. Tumeurs osseuses

5% de la pathologie oncologie pédiatrique

Ostéosarcome

Sarcome d'Ewing

Signes cliniques

  • douleurs +++, doivent alerter même si semblent post traumatiques
  • tuméfaction inflammatoire
  • fractures pathologiques
  • fièvre parfois dans les Ewing

Principes de traitement

  • chimiothérapie néoadjuvante: réduction tumorale, facilite la chirurgie
  • chirurgie d'exérèse conservatrice: éviter l'amputation, évaluation de la réponse au traitement
  • chimiothérapie post opératoire
  • +/- intensification / radiothérapie pour les tumeurs d'Ewing

 

→ Télécharger la fiche

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau