4/ Appareil rénal et lithiase urinaire

Epidémiologie

Incidence en augmentation constante

Prévalence en France = 10%

Touche 2 hommes pour une femme entre 20 et 60 ans

Risque de récidive = 50%

 

Les différents types de lithiases

Les lithiases se forment quand une quantité trop importante de sels minéraux, normalement soluble dans les urines, cristallisent

Les lithiases calciques (80%)

  • oxalate de calcium: mono ou dihydraté
  • phosphate de calcium

Les lithiases uriques (10 à 15%)

Les lithiases cystiniques, xanthiques et PAM (phospho-ammoniaco-magnésienne) sont très rares

 

Facteurs favorisants

Diurèse insuffisante

Excrétion accrue des constituants des calculs (hypercalciurie, hyperoxalurie)

Hyperuricémie

Infections urinaires à protéus

Facteurs anatomiques: diverticule caliciel, adénome de prostate

 

Physiologie des reins

Débit sanguin rénal: 25% du débit cardiaque (1.25 l/mn environ)

Jouent le rôle d'une "station d'épuration"

  • filtrent le plasma sanguin
  • excrètent dans l'urine des déchets métaboliques en excès comme l'urée et les ions

Jouent aussi un rôle endocrine

  • sécrétion d'érythropoïétine (EPO) qui stimule la production des hématies par la moelle osseuse
  • activation de la vitamine D qui intervient dans la croissance
  • sécrétion de rénine qui intervient dans la régulation de la pression artérielle

 

Estimation de la fonction rénale

Dosage sanguin de la créatininémie

  • créatinine: substance produite par les muscles en quantité constante, fonction de la masse musculaire, éliminée en totalité par le rein majoritairement au niveau du glomérule
  • normes en fonction de l'âge et du sexe

Estimation précise par la mesure de la clairance de la créatininémie

  • nécessite le recueil des urines de 24h
  • un prélèvement sanguin

Normale entre 80-120 ml/mn

 

Physiologie

Fonction essentielle: formation de l'urine

Mécanisme

  • filtration glomérulaire: formation de l'urine primitive
  • ajustements tubulaires: essentiellement une résorption

 

Obstructions aigues et chroniques

L'obstruction est le plus souvent aigue

Si elle est chronique

  • peut conduire à une destruction du rein et une insuffisance rénale si elle est bilatérale

 

Cas particulier de la lithiase

Une lithiase (du grec lithos = pierre) ou calcul (du latin calculus = caillou)

 

Clinique

Douleur de colique néphrétique

  • mise en tension de la voie excrétrice
  • douleur violente, spasmodique, au niveau de la fosse lombaire irradiant vers les organes génitaux externes
  • les patients sont souvent très agités

Hématurie

La douleur évolue par "crise"

 

Important

Il faut éliminer une colique néphrétique compliquée:

  • hyperalgique
  • sur rein unique (absence de diurèse: insuffisance rénale aigue)
  • avec fièvre

Mise en jeu du pronostic vital = urgence chirurgicale

 

Examens complémentaires

Biologiques

  • BU à la recherche d'une hématurie microscopique, de nitrites si doutes sur une infection associée, mesure du pH (<5 si acide urique)
  • ECBU
  • créatininémie
  • +/- bilan opératoire

Radiologiques

  • ASP
  • échographie
  • scanner avec ou sans injection
  • urographie intra-veineuse (pratiquement plus demandée)

 

Traitement de la crise

Restriction hydrique au moment de la crise

Repos

Perfusion avec AINS + Spasfon +/- Morphine

Surveillance

  • tamissage des urines pour récupérer le calcul
  • pouls, TA
  • douleur
  • diurèse
  • température
  • néphrostomie

Sonde urétérale

Sonde JJ

Intervention sous anesthésie générale

 

Unités de mesure

1/3 de mm = 1 Charrière = 1 French

 

Traitement de la lithiase

Si < 5mm: expulsion spontanée le plus souvent

Si > 5mm: traitement

  • lithotripsie extra-corporelle
  • urétéroscopie
  • néphrolithotomie percutanée

 

→ Télécharger la fiche     /     → Quiz

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau