2/ Les modèles cliniques

La clinique: définition

Elle est la forme des soins qui met en relation directe un malade et un soignant

Le mot grec klinikê signifie: médecine exercée au chevet du malade

La clinique est d'abord une démarche

Elle est un processus dynamique, complexe, basée sur des connaissances acquises par la formation et par l'expérience (deux individus en interaction)

La démarche clinique est l'outil incontournable qu'utilisent tous les cliniciens de presque toutes les disciplines pour diagnostiquer et soigner

 

La clinique infirmière

La clinique infirmière doit relever le défi d'être à la fois

  1. Centrée sur le patient (sur sa personne en tant qu'être humain), ses besoins tant physiques, psychologiques, spirituels que sociaux
  2. Et de répondre à des exigences de qualité de soins techniques, de traitement, de prise en charge, en s'appuyant sur des savoirs et des compétences actualisées

La clinique est fondée sur des connaissances et sur l'expérience

 

La clinique s'enracine dans la pratique

La démarche clinique nécessite un comportement basé sur l'écoute, la compréhension, l'empathie (la capacité de sentir le monde de l'autre comme si c'était le mien)

Pour mettre en oeuvre la démarche clinique les infirmières ont recours à des connaissances, des outils et des processus de soins spécifiques

La démarche clinique est basée sur le raisonnement clinique et s'appuie sur l'analyse et l'interprétation

Elle prend en compte la personne dans: ses représentations, le sens de sa maladie, son vécu, sa qualité de vie et dans ses problèmes de santé dans le contexte de la famille, de l'environnement, des ressources

Elle exclut tous soins systématiques, exécutés sans réflexion et sans mobilisation de connaissances

 

Les soins infirmiers

Dans la vision organiciste

  • Les soins infirmiers organicistes sont orientés vers le contrôle des symptômes et de la maladie
  • Intervenir signifie faire pour, le raisonnement est plutôt de type analytique (causalité linéaire)
  • La maladie est principalement un problème organique
  • Elle affecte l'individu
  • Nature dualiste du corps et de l'esprit (vision cartésienne)
  • La dimension des soins organicistes est essentiellement curative
  • Le bénéficiaire de soins est un "patient" qui se remet entre les mains des soignants qui "possèdent le savoir"
  • Le processus thérapeutique est décidé et planifié par les soignants

Dans la vision holistique

  • Les soins infirmiers holistiques visent le maintien de la santé de la personne dans toutes ses dimensions
  • Intervenir signifie agir avec, le raisonnement est plutôt de type systémique (causalité circulaire)
  • La maladie est multifactorielle et multidimensionnelle
  • Elle affecte l'individu, la famille et son environnement
  • Le corps et l'esprit ne peuvent pas être séparés
  • Les soins infirmiers holistiques sont curatifs mais visent aussi: la promotion de la santé, la prévention de la maladie, la réadaptation, l'accompagnement en fin de vie
  • Le bénéficiaire de soins est un "client, une personne" capable de mobiliser ses ressources, pouvant faire de son problème de santé une occasion de croissance personnelle, et qui est acteur de sa propre santé
  • Le processus thérapeutique est une démarche contractuelle où soignant et soigné deviennent des partenaires

 

Développement de la clinique

Agir avec compétence

Avoir un langage professionnel commun, précis, basé sur des concepts explicites

Affiner le raisonnement clinique

S'approprier les diagnostics infirmiers, le plan de soins guide, le chemin clinique, les transmissions ciblées

Formaliser les expériences par l'écriture et par l'analyse de la pratique

 

Conclusion

L'actualisation des connaissances en sciences médicales et en sciences humaines est un fondement essentiel pour l'évolution de la qualité de la démarche clinique

 

→ Télécharger la fiche

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau